l’étoile

étoile juive

où est ton étoile
gronde la maîtresse

la petite fille
gênée
ne sait que répondre

tout habillés de brun ils sont entrés
sans sonner
les voisins d’en face ont disparu

les rideaux jaunes battent dans les fenêtres
comme les ailes
d’un ange

le coiffeur a des tuyaux
il faut vite partir
sans mot dire
à personne

il fait froid
les phares
percent
fouillent
cherchent

couchée à terre
dans la forêt noire
et silencieuse
elle tremble de voir la fumée s’éléver
des museaux
des chiens diables

passée de l’autre coté
elle se réjouit
d’apercevoir enfin

l’étoile

qui danse
de la voir
délivrée

2004